Adhérents

Contact

Offres d'emploi

Accueil > Bovins lait > Le réseau Agri-Sentinelles lance son site Internet

Le réseau Agri-Sentinelles lance son site Internet

Le 18 septembre 2019

Dans le cadre d’un financement CASDAR, Allice et Coop de France ont lancé une action innovante autour de l’accompagnement des agriculteurs français en détresse : le Réseau Agri-Sentinelles.
Flyer - Agri-Sentinelles

Piloté par l’Institut de l’Elevage, cette action s’inscrit dans un contexte social difficile pour les agriculteurs : leur taux de suicide est supérieur de 20% à la moyenne de la population française (étude de Santé Publique France en 2011). Ce constat alarmant incite les acteurs de l’élevage à réfléchir à une prise en charge collective du problème. De nombreux dispositifs d’accompagnement existent déjà dans les territoires mais ne sont pas toujours connus de l’ensemble des professionnels (techniciens, conseillers, vétérinaires) qui côtoient les éleveurs au quotidien. Or ces acteurs sont souvent les premiers témoins des situations de détresse traversées par les éleveurs. Ils sont ainsi de potentielles sentinelles pour repérer, alerter et agir. De véritables synergies entre l’action des dispositifs d’accompagnement et des techniciens sont possibles. 

Le Réseau Agri-Sentinelles a pour ambition de sensibiliser, former et outiller les hommes et les femmes volontaires qui travaillent au contact des agriculteurs pour s’impliquer dans la prévention du suicide. Ces sentinelles sont invitées à se former pour :

  • mieux repérer les éleveurs en difficulté psychologique ;
  • savoir à qui donner l’alerte en cas d’urgence ;
  • mieux orienter les éleveurs vers des dispositifs adaptés à leurs besoins.

Un site web, en accès libre et gratuit, a été créé pour informer les sentinelles des formations existantes et des professionnels de l’accompagnement présents dans leur département : http://www.reseau-agri-sentinelles.fr

Quelle attitude adopter lorsque je suis témoin d’une situation de détresse ? Quels mots dire ou ne pas dire ? Comment montrer à l’agriculteur que sa détresse n’est pas une situation sans fin ? Ces questions sont légitimes et adapter son comportement face à la détresse d’autrui n’est pas inné. Le site web répertorie de nombreuses formations destinées à apprendre à mieux repérer les situations difficiles, à trouver les mots pour soutenir l’agriculteur, à adopter une écoute plus active.

La détresse est contagieuse : faire face à des situations humaines difficiles peut également entraîner un mal-être chez les conseillers ou techniciens qui côtoient les agriculteurs (tristesse, culpabilité de ne pas avoir réalisé la gravité de l’état de détresse, sentiment d’impuissance, regrets, etc.). Les formations proposées aident à mieux gérer ses propres émotions dans de telles situations. Ainsi cette action met aussi en exergue la dimension de la prévention des risques psycho-sociaux des salariés confrontés directement à la détresse des agriculteurs.

Le site recense également les contacts de professionnels de l’accompagnement (psychologues, assistants sociaux, conseillers agricoles spécialisés, etc.), dans chaque département (France métropolitaine), vers lesquels orienter les agriculteurs qui nécessitent un accompagnement adapté. L’annuaire liste les professionnels issus des quatre dispositifs suivants : Mutualité Sociale Agricole (MSA), Solidarité Paysans, Chambres d’Agriculture et Direction Départementale des Territoires (DDT). Ces quatre dispositifs sont les plus représentés sur l’ensemble du territoire français, mais de nombreuses autres associations existent aussi localement. Grâce à ce répertoire, un technicien qui côtoie un agriculteur en détresse peut lui communiquer ces contacts et l’inciter à les appeler afin de bénéficier d’un accompagnement adapté. La réussite de cette action suppose de privilégier le dialogue entre l’agriculteur en déprise et une personne de confiance à ses yeux. Selon son profil, l’agriculteur pourra opter pour le dispositif le plus adapté à sa situation.

Le mot d’ordre est clair : tout professionnel salarié qui souhaite agir dans la lutte contre la détresse des agriculteurs est invité à manifester son intérêt auprès de son employeur et à se former. Des outils sont également mis à disposition des entreprises qui souhaitent s’engager dans cette cause : annuaires de formations, journées d’informations, documents diffusables, etc.

Pour en savoir plus : delphine.neumeister@idele.fr et elsa.delanoue@idele.fr

Documents

Tags de l'article    Prévention    Suicide    Sentinelle   

Partager cet article