Accueil > Nos métiers > La politique sociale

La politique sociale

Avec quelques 4 500 salariés, la force du réseau Conseil Elevage repose sur la qualité et sur la compétence des femmes et des hommes qui font vivre au quotidien leur passion pour l’élevage et bénéficient d’une intense formation continue.

Formation initiale et continue des conseillers

Le métier de Conseiller Elevage du réseau France Conseil Élevage est accessible à partir d'un BTS/DUT, éventuellement complété par un certificat de spécialisation ou d'une licence professionnelle ainsi que par des ingénieurs agri/agro et des vétérinaires.


Sept établissements dispensent une formation qualifiante, en collaboration avec des entreprises du réseau. Ils préparent au certificat «Technicien-conseil en production laitière » ou collaborent avec une Université partenaire à la délivrance d'une licence professionnelle «Métiers du conseil en élevage».
Ces parcours de formation, reconnus par l'ensemble des entreprises du réseau France Conseil Élevage, peuvent être suivis dans le cadre d'un contrat de professionnalisation.

  • CFPPA Les Sardières/Bourg-en-Bresse (Ain) 
  • Centre de Formation en élevage de Bernussou (Aveyron)
  • CFPPA de Caulnes (Côtes d’Armor)
  • CFPA de Montebourg (Manche)
  • CFPPA de Nancy-Pixérecourt (Meurthe-et-Moselle)
  • IERO de Rollancourt (Pas-de-Calais)
  • CFPPA de Melle, caprins (Deux-Sèvres)

 

Formation continue :

  • 10j de formation/an/conseiller en moyenne
  • 3 à 4 % de la masse salariale investi dans la formation continue

Convention Collective :

Les contrats de travail des Entreprises Conseil Elevage sont encadrés par une Convention collective nationale - IDCC 7008, parue au JO du 28/12/2002 (sauf Chambres d’Agriculture). Des accords d’entreprise complètent cette convention.

Une commission paritaire nationale se réunit 3 à 4 fois par an. Elle rassemble les représentants employeurs et les organisations syndicales représentées dans le réseau Conseil Elevage : CFTC-Agri, FGA-CFDT, FGTA-FO, FNAF-CGT, SNACAR-CGC et UNSA2A. Elle a pour mission de faire évoluer la convention collective nationale et de passer des accords sur la formation dans un climat de dialogue entre partenaires sociaux.

Politique de rémunération spécifique à chaque entreprise :

De 18 à 47K€ (de l’agent de pesées au responsable, hors cadres dirigeants) avec, selon les entreprises, des dispositifs de rémunération complémentaires (prime qualité, couvertures sociales, véhicule de fonction, téléphone…).